Guide Bio Nutrition

Soja - Ami ou Ennemi - Partie 2 / 3

20 Novembre 2018
0

Le Soja, article 2 éme partie !

Le lait de soja est dangereux pour les enfants !

La controverse

Malgré ses qualités nutritionnelles indéniables, cet aliment santé ne possède pas que des atouts, chez certaines personnes il peut déclencher des effets secondaires plus ou moins graves.

Le soja contient diverses protéines naturellement aéroallergènes, les prolamines, responsables d’asthmes sévères. Il convient d’être prudent si l’on présente un terrain allergique, notamment dans le cas d’une allergie connue au pollen de bouleau, à l’arachide et à différents fruits à coques (allergies croisées reconnues).

La consommation de soja peut dans certains cas occasionner des effets secondaires digestifs bénins : constipation, nausées, problèmes gastriques.

D’autre part, en raison de la présence d’isoflavones, il est déconseillé de consommer du soja simultanément à un traitement hormonal médicamenteux. Pour la même raison, il est également déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

Il a également été prouvé qu’une alimentation très riche en produits à base de soja non fermenté pouvait causer des carences en vitamines (D, E, K, B12), en minéraux (notamment en zinc, cuivre, et magnésium), ainsi qu’une déficience en acides aminés en raison de la présence d’inhibiteurs enzymatiques et de facteurs anti-nutritionnels (au même titre que les graines en gousses ou cosses, qu’il faut laisser tremper une nuit au moins).

Il est faut être très prudent vis-à-vis des laits maternisés à base de lait de soja, ils sont le plus souvent déconseillés avant 3 ans et seul le médecin qui suit l’enfant peut prescrire ou non ce type de lait. En effet, le système immunitaire du bébé n’étant pas encore mature, l’introduction précoce de ces protéines allergènes risque de provoquer une allergie chez l’enfant.

Il faut savoir que souvent les enfants allergiques aux protéines de lait de vache sont également allergiques aux protéines de soja, ces allergies étant fréquemment croisées. Pour ce type d’allergies il existe des préparations à base de protéines de lait hydrolysées, qui n’est pas forcément meilleur (mais là, c’est un autre débat).

De plus la présence de phyto-oestrogènes , présent un peu plus fortement que dans d’autres plantes : persil, ail, concombre, petits pois, carottes, brocolis, choux, poivrons, pommes de terre, etc.) pourrait également perturber l’équilibre hormonal des nouveau-nés, mieux vaut être prudent même si pour le moment ces effets n’ont pas encore été démontrés.

Le soja est un aliment très séduisant nutritionnellement parlant, consommé en quantité normale il semble avoir de nombreux effets bénéfiques pour la santé. Mais attention, il n’existe pas d’aliments miracles ! Le soja ne remplacera pas un médicament prescrit par un médecin, et il faut être vigilant dans certaines situations en raison de la présence des isoflavones et de protéines allergènes.

Alors, a quel aliment faire confiance ??? Soja ou pas soja ! La suite demain .....

 

A propos de l'auteur

Christine SALEM

Christine SALEM


Commentaires

@